N3 - Inarrêtables !

Actualité

Sous un public venu nombreux, nos joueurs ont réalisé un match plus qu'exemplaire. Retour sur un match maitrisé de bout en bout, qui a permis au peuple chambériens de se rappeler de bons souvenirs de l'époque.

Le résumé du match :

Le rêve continue

Le rêve continue. Chambéry va poursuivre sa route au 8e tour de la Coupe de France grâce à un succès bien ficelé contre Villefranche-Beaujolais. Et les acteurs principaux du tour précédent ont conservé un rôle majeur.

C’était déjà le héros. Et le buteur savoyard Jordan Scarantino a remis son costume sans se faire prier ! Avec un but exceptionnel. Une frappe de 35 mètres qui lobait Lucas Caruso, un peu avancé et piégé par le tir du numéro 11 chambérien. Il ouvrait le score, pour le plus grand bonheur du public savoyard.
Scarantino : « Nous avons parlé d’audace… »

« Nous avons parlé d’audace toute la semaine. Je récupère un ballon au milieu du terrain et je fais cette frappe de loin que j’ai l’habitude de tenter à l’entraînement. C’est passé, c’est magnifique ! », s’exclamait Scarantino. Les visiteurs ne s’en remettront pas.

Même avant cela, les ingrédients étaient déjà réunis pour une performance de choix. Le froid, le terrain synthétique du stade Mager. Chambéry Savoie Foot, pensionnaire de National 3, tombeur de Rumilly-Vallières (N2), demi-finaliste de l’édition 2021, voilà 15 jours (1-0), abordait ce 7e tour avec la volonté de créer l’exploit face à Villefranche-Beaujolais, qui évolue deux divisions au-dessus.

Les visiteurs caladois, menés, continuaient à souffrir face à des Chambériens euphoriques, agressifs et vraiment dans le bon tempo. Les joueurs de Cédric Rullier remportaient tous les duels. « Les gars ont été quasi parfaits. Ils progressent à une vitesse incroyable. Nous montons en puissance », lâchait le technicien savoyard.

Car au-delà de faire la course en tête, le capitaine Thibaud Martineau et les siens occupaient le camp adverse et méritaient leur avantage au tableau d’affichage après une heure de jeu.

Fortier double la mise

Après une double occasion de Scarantino et Akrour, détournée par Caruso et la barre de Poujol sur le corner suivant, une frappe d’Albrecht et un but d’Akrour refusé pour hors-jeu, le véloce Maxence Fortier parvenait à doubler la mise. Le plus dur était fait, malgré la réduction du score de Dabasse.

Le gardien Frédéric Denervaud, presque pas sollicité, veillait ensuite au grain et sortait la tête d’Elisor. Chambéry s’offrait le scalp de Villefranche-Beaujolais et fonçait tête baissée vers le week-end du 27-28 novembre pour la réception d’Auxerre (Ligue 2), lauréat 4-2 à Limonest, un grand nom du football français, lors du 8e tour. Avec encore une grande soirée en perspective.

➤ À Chambéry (stade Mager), Chambéry SF (National 3) bat Villefranche-Beaujolais (National) 2-1 (1-0).

Arbitres : M. Chapapria. Spectateurs : 1 100.

Buts pour Chambéry SF : Scarantino (9e ), Fortier (80e ).

But pour Villefranche-Beaujolais : Dabasse (82e ).

Avertissements : Scarantino (52e ), Bury (90e +2) à Chambéry ; Bonenfant (78e ) à Villefranche-Beaujolais.

CHAMBERY : Denervaud – Viard, Matias, Poujol, Albrecht – Martineau (cap.), Fortier (Bury 83e ), Jacquet – Akrour, Hernandez (Kebani 72e ), Scarantino. Entr. : Rullier.

VILLEFRANCHE-BEAUJOLAIS : Caruso – Martin (Elisor 27e ), Flegeau, Bonenfant, Nirlo, Romany, Injai (Taufflieb 73e ), Sergio (cap.), M. Guilavogui (Dabasse 62e ), Khous, Pagerie.

Entr. : Della Maggiore.

Rendez-vous samedi 27 novembre à 18h00 pour la réception de l'A.J Auxerre, les informations arriveront fin de semaine.
Mais avant cela, un déplacement difficile à Aurillac pour le retour du championnat National 3

--> Gauthier Gastaldi